tsigane, gitan, manouche, Gens du voyage, Roms,ecole nomade.
Mise à jour le 19/05/2017

tsigane gitan manouche rom

Ni ethnologue, ni linguiste, ni sociologue, je ne suis que le témoin ami, d'un long parcours sur les routes de France, de familles Tsiganes, de Gens du voyage,  [1], de Circassiens . Mon propos n'est pas de raconter, de leur vie, ce qui ne m'appartient pas.
Simplement témoigner et dire que ces hommes ces femmes ne sont ni meilleurs ni pires que nous.
Ils sont en roulotte où en caravane, le miroir de notre société.
Ce site est destiné à illustrer une culture,un état d'esprit, à mettre le visiteur "au parfum" et à l'inciter au respect des communautés tsiganes.
Il ne prétend en aucune manière rendre compte de tous les aspects de la vie des tsiganes, des gitans, des manouches, des roms. Il n'est pas la seule VERITE car il est essentiel de ne pas généraliser. La société tsigane est composée de groupes dont les membres vivent des existences variables (nomadisme ou sédentarisation, aisance ou précarité). Mais il est vrai qu’ils maintiennent des traits qui les rapprochent les uns des autres, une cohésion sociale dont les valeurs essentielles sont la famille et le voyage.

Apprendre à se connaître c'est aussi apprendre à se respecter
Yvon Massardier


Les Tsiganes, les Manouches, les Gitans, les Roms

Qui sont-ils ? D'où viennent-ils ?

Pendant des siècles leur origine demeura un mystère. Des hypothèses les plus fantaisistes furent avancées. Etaient-ils les enfants d'Adam et d'une femme antérieure à Eve, les descendants des Atlantes les fils d'une tribu perdue d'Israël ?
Aujourd'hui les chercheurs semblent unanimes à reconnaître l'origine indienne des Tsiganes.
Les linguistes ont confirmé que la langue des tsiganes était proche du sanskrit" hindi-rajasthani" et qu'elle s'était enrichie, au cours de leurs voyages de mots empruntés aux vocabulaires des pays traversés.
On ne connaît pas les raisons qui ont déterminé leur départ de l'Inde vers le IXe et Xe siècle. Leurs premières migrations les ont conduits du nord de l'Indus vers l'Iran, la Grèce et l'Europe via l'Empire byzantin.
La présence des Tsiganes est clairement attestée à Constantinople en 1150. Une longue implantation dans l'Empire byzantin a soumis leur langue à une influence importante du grec.
C'est en août 1419 qu'ils sont signalés en France à Châtillon-sur-Chalaronne, au pays de Bresse.
C'est déjà au XIVe siècle que les Roms commencèrent à venir en Europe centrale. Pour beaucoup d'historiens, ce siècle est qualifié de "siècle d'or des Roms en Europe", puisque les Roms étaient reçus par des aristocrates, obtenaient des sauf-conduits de protection, bénéficiaient de différents privilèges.

L'un de ces sauf-conduits de protection est une véritable pièce de conviction en ce qui concerne le séjour des Roms sur le territoire tchèque.
Il fut édité, le 17 avril 1423 au Château de Spis, par Sigismond, empereur romain et roi tchèque. Il est dit dans le texte de ce sauf-conduit qui fut conservé jusqu'à nos jours:

"Nous, Sigismond, roi hongrois, tchèque, dalatien, croate..., notre Ladislav, seigneur fidèle, chef de son peuple tsigane, nous a demandé humblement de solliciter notre indulgence exceptionnelle. Nous vous prions donc de bien vouloir tenir compte de cette supplique et de ne pas refuser cette lettre. Or, si Ladislav mentionné plus-haut et ses gens apparaissent à un quelconque endroit de notre empire, en ville ou à la campagne, vous êtes prié de lui faire preuve de la même fidélité que vous avez à notre égard. Protégez-les pour que Ladislav et son peuple puissent séjourner sans préjudice entre vos murs. S'il y a parmi eux un ivrogne ou un bagarreur, nous voulons et ordonnons que Ladislav soit le seul à avoir le droit de juger, de punir, de pardonner, et de l'exclure de votre cercle..."

Les Tsiganes ont emmené ce sauf-conduit en France.
Et comme il fut édité en Bohême, les français appelaient les nouveaux venus, les Bohémiens.


tsiganes gitans manouches

Les Tsiganes en France

se partagent en plusieurs groupes

1-Les Manouches, les Sinti,sont européen mais d'origine indienne et parlent une langue également d'origine indienne,ils sont installés en France depuis plusieurs siècles. Parmi eux des noms célèbres, Django Reinhart pour la musique, Torino Zigler pour la peinture, les Bouglione, les Zavata, pour le cirque. Les Manouches sont dans notre région de la Loire parmi les plus modestes, certains vivent encore avec des véhicules hippomobiles. (2015)
les Manouches d'Alsace ont crée des écoles de musique et contribuent à la richesse de cette culture inépuisable.

2- Les Gitansqu'ils soient andalous ou catalans ont connu une influence espagnole importante et ont marqué très fortement de leur personnalité la musique et la danse du flamenco. Ils résident plus au sud et vivent avec difficultés une sédentarisation forcée qui est bien souvent un échec.


tsiganes gitans manouches roms rrom
3- Les Roms
Terme couramment employé (souvent à tord) dans les médias
  [2] pour regrouper sous un seul vocable des ensembles variés de populations qui auraient des moeurs communes. Les Roms sont un peuple européen d'origine indienne, dont les ancêtres sont venus de la moyenne vallée du Gange, en Inde du Nord, il y a environ 1000 ans. Parvenus en Europe par l'Asie Mineure et le Bosphore, ils se sont installés d'abord dans les Balkans, puis dans les Carpates, ils vivent surtout en Europe Centrale.
les Roms, qui sont les derniers arrivés en France au cours des migrations, sont dans la majorité concentrés dans quelques grandes villes. Leur habitat est très précaire (souvent des bidonvilles). La plupart vivent de petits travaux, car n’étant pas français et en situation irrégulière, il leur est difficile d’accéder au marché de l’emploi.


Le terme de Rom est un terme politique qui a été construit par les institutions européennes pour développer le programme d émancipation sociale des tsiganes d Europe .
La dénomination de Rom est donc une simple classification créée par l administration européenne et qui englobe un ensemble de populations bien différentes entre elles.
Ce terme de Rom a été repris par des leaders de cette communauté présents alors à Strasbourg [5]
.

Le terme de tsigane est celui de la culture savante.
Les tsiganes forment une communauté extrêmement variées et correspondent à des diversités aussi variées que le sont les francais, les anglais, les allemands, les tchèques, les Italiens, les romains ou les espagnoles et les autres peuples.
Les tsiganes sont enracinés depuis des siècles dans chacun de ces pays et ils ont dailleurs des noms qui correspondent à la langue nationale.
En France on a longtemps employé le terme générique de bohémien jusqu à une période très récente.
On parle maintenant de manouche, de gitans.
Les Manouches, les Gitans refusent d être assimiler aux Roms. [4]


Kaj sasto te aves![3]


Les Yéniches.
Les Yéniches sont un groupe ethnique européen. Certains se disent d'origine celtique mais la thèse est très contestée, tout comme celle qui en fait les descendants de commerçants juifs itinérants.Ils sont nombreux sur le Département de la Loire. Leur origine est encore mal connue, Au moment de la guerre de trente ans ils auraient à la suite d'événements historiques, quittés le Palatinat et adoptés le mode de vie des Tsiganes ( période palatine 1618-1623). De nombreux mariages eurent lieu entre les Manouches et les Yéniches au cours des siècles.
C'est en 1714 qu'on trouve le premier document avec le nom de "Yéniche".



Mais pour tous, le voyage est d'abord un état d'esprit.

tsiganes gitans manouches


Gens du voyage et préjugés


Leurs traditions et modes de vie si différents des nôtres et la crainte qu'ils inspirent, nourrie de préjugés solidement ancrés rendent souvent difficile leur cohabitation avec les populations sédentaires.
Si on dénonce l'antisémitisme ou toute autre forme de racisme, on oublie toujours que ce sont les Tsiganes, les Gens du voyage qui, de toutes les victimes de discriminations, suscitent, et de loin, le rejet le plus large. A l' inventaire des préjugés, ils se trouvent largement en tête: la seule arrivée de gens du voyage dans une ville suscite les pires craintes pour la sécurité des biens et des personnes.
Et même si des éléments objectifs prouvent que la délinquance des gens du voyage ne présente pas un taux différent de celui de la population sédentaire,  (3)  les tensions qui peuvent naître de leur présence se soldent trop souvent par l'intervention des élus et des agents de la force publique pour les chasser.
Les succès médiatiques de leurs musiciens, peintre ou poètes peuvent nous aider à mieux apprécier leurs valeurs culturelles si différentes des nôtres, mais ils ne masquent pas les difficultés qu'ils rencontrent en vivant quotidiennement leur tradition pluriséculaire du voyage. L'urbanisation galopante a peu à peu grignoté les espaces susceptibles de les accueillir et l'amélioration globale des conditions de vie des populations sédentaires a creusé un peu plus le fossé de l'incompréhension qui les sépare des voyageurs.


O Moskro tradel men
Le Maire nous fait partir, mais pour aller où et pour combien de temps ? La Loi se veut généreuse puisqu'elle permet aux nomades de nomadiser, mais laisse à la générosité des Maires, malgrè la loi Besson, de décider du lieu et de la durée du stationnement. Il suffit de quelques plaintes sans fondements d'ailleurs, pour que le petit morceau de terrain vague sur lequel se repose une famille soit immédiatement après leur départ confié aux soins du bulldozer.

" Allez sur la commune d'à coté. "

D es enfants aux jambes nues, au sourire encore plein d'espoir, jouent dans ces tranchées d'une guerre qu'ils n'ont pas voulue mais qui dure pour eux depuis plus de cinq cents ans.
Notre regard ne voit que les belles voitures et pourtant,la pauvreté est présente partout autour des feux, près des roulottes où des caravanes, mais celles que l'on voit n'est rien à coté de la pauvreté intérieur que chaque voyageur ressent au plus profond de son coeur.
Privé de dignité, de droit, de relations, ils voudraient pouvoir être fières aux regards des Gadje, d'être : Manouche, Sinti, Rom, Gitans, Yéniche.


tsiganes gitans manouches

Ham alautre tchorele.

J'ai vu cette pauvreté bien souvent, mais elle était encore bien plus cruelle dans la caravane de mon ami Piou, seul sur un terrain vague, son visage en forme de serpe, ses mains longues et fines habituées a travailler l'osier qui ne savaient plus que rouler de maigres cigarettes, ses mains trop fatiguées qui n'avaient plus que la force de serrer les miennes, son regard plein de surprise me questionnant sur le pourquoi de cette misère... Je n'ai pas pu te répondre Piou, mais nos mains se sont serrées plus fort .

Tu as rejoint les tiens.

Ta roulotte tirée par deux chevaux trapus semble glisser doucement vers un horizon bordé de haies. Des violons, des guitares, des sifflements d'oiseaux, des murmures d'eau pure dans un halo d'espoir, accompagnent ton rêve. Tu conduis ta vie de nomade poète sur une route que tu n'as jamais voulu quitter, que tu n'aurais jamais du quitter. Seuls les princes et les tsiganes se moquent du regard des autres. Fière d'être Manouche, fière d'être un homme, sans un regard pour ceux qui n'ont pas su voir en toi un homme de liberté, tu me tends la main.Tu peux compter sur moi.

Latcho drom mur pral
Yvon Massardier




[1]
L'expression « gens du voyage » est une catégorie juridique du droit français, mise en circulation par deux décrets de 1972, qui se référaient à la loi du 3 janvier 1969 sur « l'exercice des activités économiques ambulantes et le régime applicable aux personnes circulant en France sans domicile ni résidence fixe ».
Nous nous permettons de suggrer aux journalistes d écrire le mot Tsigane avec un S plutot qu avec un Z, car mme si les deux orthographes sont admises, le Z est porteur dun hritage traumatisant du fait quil tait tatou, suivi dun numro, sur le bras des dtenus Tsiganes Auschwitz.

[2] Roms ou c’est le nom que les mouvements revendicatifs d’intellectuels tsiganes voudraient imposer comme terme générique. Mais les Tsiganes de France, Manouches et Gitans le refusent.
Rrom avec deux r, est une fantaisie de quelques intelectuels roumains.
[3]Nous savons avec certitude, grâce à d'excellents travaux linguistiques que le romani se ratache aux langues indiennes.(Francois de Vaux de Foletier)

[4] Henriette Asséo, Jeannine Thoral - Des Tsiganes ou des Roms : un peuple pourchassé




[5] BERLIN.
Un mmorial aux Tsiganes tus par les nazis

tsiganes gitans manouchesLAllemagne va riger un monument en mmoire des centaines de milliers de Tsiganes (Sinti et Roms) dports et tus par les nazis en Europe. La construction est lance Berlin, 66 ans aprs la signature par Himmler, chef des S.S, dune circulaire dsignant ce peuple comme "un ennemi biologique, de race trangre et de sang tranger", et ordonnant leur dportation.
Une vasque d'eau sombre avec, en son centre, un triangle de granit, do schappera le son vibrant dun violon.
Mais la ralisation a t retarde par une bagarre sans fin en raison dune querelle smantique: le prsident du Conseil central des Sinti et Roms allemands Romani Rose souhaitait que le mmorial mentionne les "Sinti et Roms", au lieu du mot "Tsigane" employ depuis 500 ans . A linverse, la prsidente de l'Alliance Sinti Natascha Winter tenait, elle, au terme "Tsigane".

Finalement, les protagonistes ont tranch: Sur le monument mme les victimes devront tre dfinies comme le groupe ayant t poursuivi en tant que Tsiganes".


Free counter and stats for your website on www.motigo.com

tsiganes gitans manouches